L'Apple Watch peut déterminer la fragilité d'un utilisateur

Selon les conclusions d'une étude publiée récemment par l'Université Stanford, l'Apple Watch peut déterminer avec précision la "fragilité" d'un utilisateur.



La fragilité peut être déterminée à l'aide d'un test de marche de six minutes (6 MWT), et la mesure est une norme générale utilisée pour évaluer la mobilité fonctionnelle et la capacité d'exercice d'un patient. Des scores plus élevés indiquent une "fonction cardiaque, respiratoire, circulatoire et neuromusculaire plus saine", selon Apple.


Le 6 MWT est un test simple qui exige un parcours de 30 mètres, au calme, en intérieur, plat, idéalement dans un couloir rectangulaire rectiligne. Le trajet doit être balisé tous les 3 mètres par des marques de couleur.


Menée par des chercheurs de l'Université Stanford et financée par Apple, l'étude a fourni à 110 patients d'Anciens Combattants atteints de maladies cardiovasculaires un iPhone 7 et une Apple Watch Series 3. Les patients ont effectué régulièrement des tests de marche de six minutes à domicile, qui ont ensuite été comparés à leur performance standard en clinique de 6MWT.


L'étude a révélé qu'une Apple Watch était en mesure d'évaluer avec précision la fragilité avec une sensibilité de 90 % et une spécificité de 85 % lorsqu'elle était supervisée en milieu clinique. Lorsqu'elle a été évaluée dans un cadre non supervisé à la maison, l'Apple Watch a été en mesure d'évaluer avec précision la fragilité avec une sensibilité de 83 % et une spécificité de 60 %.


Alors que l'étude utilisait une application spécialement développée appelée "VascTrac" pour recueillir des données 6 MWT aux côtés des données d'activité collectées de l'Apple Watch, Apple a depuis inclus une série de nouvelles mesures de santé liées à la mobilité dans watchOS 7, y compris le 6 MWT.


Vous trouvez le sujet intéressant ? Partagez la news !


Abonnez-vous sur la page FaceBook et Twitter d'AppleGeek !



7 vues0 commentaire