Histoire Apple: pourquoi l’iPad ne dispose toujours pas d’une Calculette

Si vous êtes à fond dans l'écosystème Apple, vous avez probablement remarqué que l'iPhone, l'Apple Watch et le Mac ont tous nativement une calculatrice. Mais pas l'iPad !


Cela a laissé de nombreuses personnes se demander pourquoi, et c’est exactement ce que je vais vous expliquer.




Lors de la création de l'iPad, Scott Forstall dirigeait le développement d'iOS. Il était responsable de l'interface que nous connaissons sous le nom de skeuomorphisme présentée au début sur iOS. À l'époque, la calculatrice incluse avec le prototype de l'iPad était simplement une version upscalée de l'application iPhone.


L’équipe a cru que l'iPad serait livré avec cette calculatrice, mais lorsque Steve Jobs l’a vu, un mois avant la sortie de l'iPad, il a immédiatement rencontré Scott Forstall. Jobs aurait dit "Où est le nouveau design de la calculatrice ? C'est moche!" Forstall aurait répondu, "Quel nouveau design ? C'est avec ça que l'iPad sortira". Jobs aurait répondu "Non, retirez-le. Nous ne pouvons pas sortir ça".


Bien que Forstall ait tenté de convaincre Steve Jobs de garder la calculatrice sur iPad, il a alors reçu un ultimatum: "Repensez l'interface utilisateur de la calculatrice pour qu'elle soit bien sûr le grand écran de l'iPad, sinon elle ne sera pas incluse."


À quelques semaines de la sortie de l'iPad , Forstall savait que son équipe ne serait pas en mesure de créer une nouvelle application et l'iPad est donc sorti sans calculatrice. Les utilisateurs sont alors obligés de télécharger des solutions tierces depuis l'App Store, dont la plupart contiennent des publicités et offrent une mauvaise expérience utilisateur.


Il peut sembler étrange que Steve Jobs ait des normes aussi strictes pour quelque chose d'aussi simple qu'une application de calculatrice. Mais ce n’était pas inhabituel pour lui. En fait, ce n’était même pas son premier désaccord concernant la calculatrice.


En 1981, lorsque Steve Jobs dirigeait le développement du Macintosh, il n’était pas satisfait de la conception initiale de la calculatrice fournie avec le système. Il aurait dit à Chris Espinosa, le créateur, "Eh bien, c'est un début, mais au fond, ça craint. La couleur de l'arrière-plan est trop sombre, certaines lignes sont de la mauvaise épaisseur et les boutons sont trop gros." Espinosa aurait dit à Jobs qu'il continuerait à travailler dessus jusqu'à ce qu'il soit satisfait. Mais à chaque fois qu'il créait une nouvelle itération de la calculatrice, Jobs signalait de nouvelles choses qu'il n'aimait pas.


Chris Espinosa a donc décidé de laisser Steve Jobs être le designer à sa place en créant un programme permettant de personnaliser chaque attribut visuel de la calculatrice, de l'épaisseur du trait à la taille du bouton.



Steve Jobs s'est assis avec le nouveau programme et a passé 10 minutes à ajuster le design de la calculatrice jusqu'à ce qu'il soit satisfait. Cette calculatrice a fini par être incluse avec le Macintosh sorti en 1984 jusqu'à Mac OS 9, dont la dernière version était en 2001.




Mais qu'en est-il aujourd'hui?


Steve Jobs nous a quittés et Tim Cook est aujourd'hui le CEO d'Apple, mais ils n'ont toujours pas inclus une calculatrice sur l'iPad.


Eh bien, il se trouve que MKBHD a interrogé Craig Federighi à ce sujet dans une interview il y a un an environ. Voici la vidéo de cette interview, mais avancez jusqu'à 14:30 pour voir l'extrait en question.



Ils ne créeront donc pas de calculatrice pour iPad tant qu’ils ne seront pas vraiment satisfaits. Ils veulent un effet "wow" et surtout se différencier des autres applications.


Le problème est qu'ils ne semblent même pas travailler sur une calculatrice pour iPad, puisqu'ils ont eu plus d'une décennie pour y arriver. Mais nous avons déjà vu Apple souffrir de ce genre de paralysie de l'analyse. Ils n'ont inclus le copier-coller dans iOS que des années après Android, car ils voulaient s'assurer que l'expérience utilisateur soit au rendez-vous.




Et ils n'ont pas inclus de bibliothèque d'applications avant iOS 14, ce qu'Android possédait déjà depuis une décennie. Bien qu’il soit facile de se sentir frustré à cause de ces bizarreries dans philosophie Apple, il est utile de reconnaître que leur retenue lors de l’ajout de nouvelles fonctionnalités aide probablement plus qu’elle ne fait de mal. Cela garantit qu'ils n'ajoutent que des fonctionnalités qui améliorent l'expérience utilisateur, au lieu de la rendre désordonnée, complexe ou contre-intuitive. En outre, Apple a prouvé qu'il répondait aux commentaires des clients.


Dans la même interview avec MBKHD, Federighi a parlé de Siri et de la façon dont il devrait se comporter après une commande vocale. Marquees Brownlee a déclaré qu'il était étrange que Siri ne disparaisse pas après quelques secondes après avoir terminé une requête. Finalement, lors de la sortie d'iPadOS 14, Apple a discrètement mis à jour Siri pour qu'il disparaisse automatiquement après environ cinq secondes. Quelque chose qui rend l'expérience beaucoup plus agréable.


Donc, en me basant sur l'historique d'Apple, je m'attends à voir un jour une application native de la calculatrice sur iPad. Nous pouvons même rêver et imaginer une annonce avec iPadOS 15 lors de la WWDC du 7 juin.


Dites-moi dans les commentaires si vous avez aimé et si d'autres articles de ce genre vous intéressaient.


Vous trouvez le sujet intéressant ? Partagez la news !


Abonnez-vous sur la page FaceBook et Twitter d'Apple