• Franck

Batterygate: pas fini en Europe

Le problème remonte à 2016, quand Apple a lancé des remplacements de batterie gratuits pour les modèles d'iPhone 6S qui subissaient des arrêts aléatoires. Un an plus tard, Apple a mis à jour iOS pour réduire les performances lorsque le téléphone était à risque de s'arrêter, car une batterie plus ancienne pourrait ne pas être en mesure de faire face.


Malheureusement, cela a alimenté une théorie du complot selon laquelle Apple utilise les mises à jour iOS pour ralentir "délibérément" les anciens iPhones afin d'encourager le remplacement par de nouveaux. Apple a admis avoir ralenti certains iPhones, mais que cela n'a été fait que pour empêcher les arrêts.


Aujourd'hui, le site néerlandais iCulture rapporte que le problème est maintenant ressuscité en Europe. Voici ce que dit l'article:


Un groupe de cinq organisations européennes de consommateurs souhaite qu'Apple paie un montant de 60€ par personne aux utilisateurs d'iPhone. Cela a à voir avec une mise à jour de 2017 […]

Le groupe opère sous le nom d'Euroconsumers et se compose des Belges Test Achats, OCU (Espagne), Deco-Proteste (Portugal), AltroConsumo (Italie) et Proteste (Brésil). Ce dernier n'est pas européen, mais participe toujours. Le plan est d'obliger Apple à payer 60€ aux utilisateurs d'iPhone qui se sentent dupés parce qu'Apple est en train de «planifier l'obsolescence» […]

Les consommateurs européens peuvent faire avancer les choses. Début 2020, Apple en France a été condamné à une amende de 25 millions d'euros par l'Autorité française des marchés et de la consommation. Apparemment, cela a incité les organisations de consommateurs à agir. Le 11 juin, ils ont soumis une lettre à Apple, dans le but d'obtenir une compensation pour les consommateurs européens. Une nouvelle lettre a suivi le 2 juillet. Les consommateurs européens ont donné à Apple 15 jours pour répondre et menacent de poursuivre en justice.


Nous allons voir maintenant comment Apple va réagir.




8 vues0 commentaire